Christian Micale

Le prêt professionnel in fine

Le prêt in fine professionnel s’adresse à une certaine catégorie d’entreprises avec des objectifs souvent fiscaux. Vous ne payez que les intérêts et les primes d’assurances, le capital n’étant remboursé qu’au terme du contrat de prêt. Vous concevez facilement le fait que c’est avantageux en termes de besoin de trésorerie et que vous pouvez mettre les charges d’intérêts au bilan de l’entreprise.

Prêt à découvrir si votre projet est réalisable ?

Commencer votre étude
Votre avis de faisabilité en 4min. seulement

Comment fonctionne le prêt professionnel in fine ?

Qu’est-ce que le prêt professionnel in fine ?

D’une durée comprise entre 3 et 15 ans, le prêt professionnel in fine n’a pas d’amortissement, le capital est remboursé en une fois à la fin de la durée du financement.
Vous payez vos intérêts de façon mensuelle, trimestrielle ou annuelle, ainsi vos assurances de prêts.
Il est fortement recommandé de souscrire aux assurances de prêts pour le représentant et gérant de l’entreprise ou les actionnaires qui se portent caution. De toute façon, la banque l’impose dans son offre commerciale.

En tout état de cause, comme pour un particulier, le créateur d’entreprise ou l’entrepreneur ou l’actionnariat devra montrer des gages de solidité financière pour garantir le remboursement du capital au terme du financement avec une capacité de faire de la trésorerie sur un compte nanti.

Dans quel cas est utilisé le prêt professionnel in fine ?

Généralement, le prêt professionnel in fine est adressé aux investisseurs immobiliers pour acheter les murs ou locaux professionnels afin de percevoir des revenus locatifs.

L’investisseur devra apporter de solides garanties personnelles et financières pour partager le risque avec le prêteur.

Fiscalement, les intérêts du prêt in fine sont constants et plus élevés mais entièrement déductibles des revenus fonciers.
Dans le cadre d’un prêt in fine, l’effort en trésorerie est bien moindre compte tenu de l’absence d’amortissement du capital emprunté.

Il est préférable de se faire accompagner par un expert en crédit professionnel pour réaliser une demande de prêt in fine.

Nos autres articles sur les différentes solutions de financement du prêt professionnel ?

FAQ prêt professionnel

Vous avez une question sur le prêt professionnel in fine ?

  • Est-ce plus cher d’emprunter en “in fine” qu’en prêt amortissable ?

    Il faut savoir que le taux d’un crédit reflète le niveau de risque pour le prêteur. Le prêt “in fine” est par nature plus risqué que le prêt amortissable. Il est donc théoriquement plus cher à mettre en place. De plus, pour se garantir, les banques vont demander une immobilisation régulière et progressive de capital pour anticiper le remboursement du capital en fin de prêt. Enfin, l’assurance emprunteur sera calculée sur le montant emprunté du début jusqu’à la fin. Le prêt “in fine” répond à un profil particulier et peut jouer un rôle d’optimisation fiscale.

  • Pourquoi dit-on que le prêt est “in fine” ?

    “in fine” veut dire à la fin, et on parle du remboursement du capital. En effet, pendant la durée d’un prêt “in fine” vous payez les intérêts du prêt et les assurances emprunteurs. Le capital emprunté est remboursé en une fois à la fin de la durée du prêt.

Toutes les questions sur le Prêt professionnel
Ronald Damond
Expert en Prêt professionnel
Neghome vous accompagne à chaque étape de votre projet de Prêt professionnel