Christian Micale

Prêt pour un achat immobilier

Faire un prêt immobilier pour acheter sa résidence principale ou faire un investissement locatif est quasi indispensable. Maintenant, faire un crédit immobilier avec des taux d’intérêt historiquement bas, est d’une grande logique économique. La conjoncture permet de s’endetter à très bon compte et d’utiliser juste l’apport nécessaire à son investissement immobilier. Il faut préparer son projet immobilier, anticiper des points et suivre une méthode rationnelle pour mieux négocier ses taux d’intérêts.

Prêt à découvrir si votre projet est réalisable ?

Commencer votre étude
Votre avis de faisabilité en 4min. seulement

Du taux zéro au meilleur taux !

Comment planifier son projet immobilier ?

  • Acte 1, j’anticipe mon achat : Je soigne mes relevés de comptes bancaires pour éviter les blocages et je constitue une épargne pour mon apport personnel ; je prépare mon dossier de financement immobilier en passant par le courtier immobilier qui en expert crédit immobilier saura m’accompagner, me conseiller et négocier les conditions de mon prêt immobilier. Son réseau de partenaires bancaires est un gage de réussite dans les meilleures conditions pour votre investissement immobilier.
  • Acte 2, je signe mon compromis de vente : suite à vos recherches, vous avez trouvé votre bien immobilier et vous êtes d’accord avec le vendeur sur le prix.
  • Acte 3, je revois mon courtier immobilier et je finalise le montage de mon dossier de financement pour présentations aux banques. L’ensemble du montage financier frais inclus est terminé, je vais obtenir un accord bancaire dans les meilleures conditions.
  • Acte 4, je vais signer l’acte authentique de mon bien immobilier chez le notaire : une fois votre crédit immobilier accordé et finalisé par la signature de l’offre de prêt, vous avez rendez-vous chez le notaire. Les frais de notaire et de garantie du prêt ont été intégrés dans votre plan de financement.

Que faut-il négocier avec votre courtier ?

La concurrence entre les banques est intense. Tout ne se joue pas uniquement sur le taux d’intérêt même s’il reste un facteur attractif pour les emprunteurs. Vous devez vous concentrer sur le TAEG et le demander dès le premier rendez-vous.

  • Négocier le taux nominal est une chose, mais la différence se fera avec le coût des assurances emprunteurs et la quotité exigée par emprunteur, les frais de dossier, la garantie financière demandée et la durée du prêt imposée suivant votre taux d’endettement calculé ;
  • La qualité de service n’est pas négociable mais estimable suivant le degré d’accompagnement de votre expert financier. Du premier rendez-vous, en passant par le rendez-vous bancaire, à la lecture des offres de prêt, jusqu’à la signature chez le notaire, il intervient constamment pour vous expliquer votre dossier de financement immobilier ;
  • Le respect des délais pour recevoir une offre de prêt immobilier. Regardez bien votre offre de prêt et le tableau d’amortissement ;
  • Les conditions d’ouverture de compte et les produits proposés par la banque ;

Quel est le profil de votre dossier ?

Évidemment, optimiser un prêt immobilier c’est combiner avec les éléments du dossier de financement que vous allez remettre à votre courtier en crédit immobilier.
Celui-ci sait mettre en avant toutes les qualités du dossier pour négocier au mieux les conditions financières et vous obtenir le meilleur taux (TAEG). Voici les éléments importants :

  • Votre profil professionnel
  • Vos revenus et votre capacité d’épargne
  • Votre projet immobilier dans l’ancien ou le neuf
  • Votre capacité d’emprunt et la durée demandée
  • Votre apport personnel sachant que les banques souhaitent le paiement des frais de notaire, de la garantie financière et 10% d’apport par rapport au prix du bien.
  • Votre taux d’endettement avec le crédit immobilier dont il est préférable que le taux ne dépasse pas 33% ;

Quand emprunter devient difficile mais pas impossible !?

Depuis fin 2019, renforcé par la crise de 2020, les critères d’octroi d’un prêt immobilier se sont tendus. Avec votre courtier en crédit immobilier, rien n’est impossible compte tenu de l’étendue de ses partenaires bancaires. Mais il est préférable de vous informer sur quelles situations les banques sont très vigilantes.

  • La nature de votre contrat de travail (CDI – CDD – Intérim – Intermittent) ;
  • Le secteur dans lequel vous travaillez ;
  • L’ancienneté de votre contrat de travail et l’activité exercée ;
  • La tenue de vos relevés de comptes ;
  • De votre apport ou des prêts complémentaires auxquels vous avez le droit ;
Notre équipe
Expert en Prêt immobilier