Menu

La hausse des taux s’est installée et continue son oeuvre.

Les capacités de crédit limitent l’accession à la propriété et disons-le simplement il y a une crise dans le secteur de l’immobilier. Les transactions sont rares et les agences immobilières souffrent fortement. Les banques durcissent leur condition car l’argent se fait insuffisant.

Mais le bout du tunnel se profile !

La fin d’année prépare une baisse des prix de l’immobilier (ce qui a largement commencé) et les taux devrait baisser si les valeurs boursières connaissent la chute que certains leurs prédisent. Donc un conseil, ne reportez pas votre achat immobilier, mais négociez les prix entre 10% et 15% suivant les secteurs géographiques. Vous aiderez à accélérer l’inévitable et permettrez de reprendre un cycle et des conditions normales de marché de l’immobilier.