Menu

En effet, depuis quelques semaines, les tarifs annoncés sont assez disparates. Pour certains, on note une augmentation de 0,4% au cours du premier trimestre, tandis que la Fédération nationale des agents immobiliers annonce une baisse de 1,4%. Du coup, pour mettre tout ce petit monde d’accord, le conseil national de l’information stastitique vient de remettre une série de propositions au gouvernement. Objectif : labéliser l’indice des prix des professionnels de l’immobilier.

Les notaires : la base de données la plus fiable

Dans ce panorama confus, il est pourtant clair que les chiffres les plus fiables restent ceux des notaires. En effet, ils s’occupent de 60% des transactions réalisées. Petit bémol : les tarifs sont fixés sur les actes définitifs, soit avec un délai de 3 mois après la promesse de vente. Une carence qui ne reflète donc pas le marché en temps réel, mais donne une idée assez précise de l’évolution. Pour y remédier, les notaires vont très prochainement prendre en compte les promesses de vente.