Menu

La valse des baisses semblent ne pas toucher à sa fin. Après le taux du prêt immobilier, il semblerait que ce soit les biens qui voient la vie en moins. Ainsi, la stabilisation du taux des prets immobiliers a pour effet de faire tomber les tarifs des biens. Un pas de deux qui n’incitent pas vraiment les investissements immobiliers avec cette maudite épée de Damoclès du : « Peut-être plus intéressant demain ! » Maintenant, le facteur le plus important se situe au niveau du budget des ménages.

La solvabilité des ménages : un élément clé

En effet, la solvabilité reste le facteur primordial dans toute obtention d’un prêt immobilier. En attendant, c’est donc du côté des prix que l’on va pouvoir trouver un salut. Du coup, les observateurs tablent sur une nouvelle fluctuation des pris (environ – 7%) tant dans l’ancien que dans le neuf. Un recul certes, mais insuffisant pour espérer booster un marché encore friable. Une tendance qui ne s’applique pas seulement au marché français puisque l’Europe semble suivre la même logique.