Menu

Incontournable casse-tête des investisseurs, le couplage contrat d’assurance et prêt immobilier devrait bientôt n’être qu’une vielle histoire. En effet, l’UFC que Choisir s’est penché sur ce cas et du coup, l’Autorité de la concurrence s’est prononcée en faveur de l’abandon de cette hérésie commerciale. Une nouvelle qui fait le bonheur des personnes en quête d’un investissement sur le marché de la pierre, mais pas seulement, puisque les prêteurs y trouvent également leur compte.

Une meilleure concurrence pour une régulation des prix

Fini donc le dictat des établissements financiers qui pouvaient refuser un prêt immobilier si le contrat d’assurance était autre que le sien. La concurrence va donc être de mise et les prix devraient du coup tourner à l’avantage des acheteurs. Des investisseurs qui seront de plus protégés par une législation plus minutieuse qui prendra soin de régulariser la propagation des fiches de renseignements.