Menu

Après la reprise d’activité enregistrée en 2009, 2010 sera marqué par une certaine continuité. Malgré le chômage qui devrait brider la hausse, le volume des transactions sera en progression appuyé par un taux du prêt immobilier encore bas. Ainsi, après chute de 44,5%, la distribution de prêts a rebondi de 29,7% au deuxième trimestre 2009, puis de 27,4% au troisième trimestre. En 2010, on parle donc de 13 à 14% soit un volume approchant les 15 milliards d’euro.

Un chômage qui bride un marché en pleine augmentation

Seul frein à cette croissance, et pas des moindres, le marché immobilier encore hésitant. En effet, le bassin de l’emploi ne progressant pas, la courbe des reventes en subit les conséquences. Ce sera sans conteste le frein majeur pour 2011. En attendant, les voyants sont au vert et il est conseillé d’investir avant que l’augmentation des prix soit un peu plus marquée. Il ne vous reste plus qu’à trouver la bonne affaire.