Menu

L’approche des vacances semble avoir calmé l’entrain le souscripteur de prêt immobilier. En effet, selon certains chiffres du ministère de l’Ecologie, le nombre de permis de construire de logements neufs a connu un net recul en France ente avril et juin. Ainsi, la chute serait de 32,3% avec un pic important pour juin avec un recul de 40,4% par rapport à 2008. Si les demandes de permis restent plus importantes qu’au début de la décennie, il faut d’ores et déjà se pencher sur les faiblesses conjoncturelles pour relancer le marché.

Le chômage ennemi juré du prêt immobilier

La faute donc à un pouvoir marché du travail peu enclin à faciliter l’obtention d’un pret immobilier et un chômage qui paralyse les accédants à la propriété. Seul rayon de soleil dans cet horizon sombre, la chute de l’activité pourrait favoriser une baisse des prix immobiliers et notamment le marché de la location. En effet, quand le travail est menacé les Français ont tendance à ne pas acheter ! La promulgation de certaines lois comme la loi Scellier pourrait peut-être permettre un grand coup de pied dans la fourmilière.