Menu

L’ancien parisien est en hausse ! Une augmentation de 7,4% qui peut effrayer plus d’un investisseur. D’ailleurs, cette envolée a ramené les tarifs à des hauteurs que nous n’avons plus connues depuis l’avant crise. Cette tendance se propage sur toute la région parisienne qui commence à redevenir peu abordable. Peut-on déjà parler de bulle ?

Un marché en pleine mutation

Une évolution qui a entraîné un ralentissement des volumes de ventes et des signatures de prêts immobiliers sur la région de l’Ile de France. L’analyse de ces données laisse penser que les pprimo accédants ont laissé place aux secondo ou de CSP+ qui avaient décidé de patienter durant l’année 2009. Si sur Paris la hausse est marquée, en banlieue elle est un petit peu plus douce. Mais présente !