Menu

Les plus optimistes ont mis la pédale douce. Après une grosse tendance à l’optimisme, il semblerait que le secteur du logement neuf ne soit pas aussi vigoureux que l’on pouvait l’espérer. Même si les ventes ont largement augmenté (+65% par rapport à la même période que l’an passé), ont est encore loin des volumes de l’avant dépression. D’autant que cette embellie est la résultante des nombreuses aides mises en place.

L’immobilier neuf a des ratés

En effet, que ce soit la réduction d’impôt Scellier ou le doublement du prêt à taux zéro, les initiatives de l’Etat ont bien contribué à la relance d’un marché bien moribond. Pourtant, les nouveaux programmes des promoteurs ont du mal à trouver preneurs. A tel point que les ventes de neuf ont baissé de 9,6% par rapport à 2008. D’autre part, les permis de construire et mises en chantier continuent de s’effondrer.