Menu

Les constructeurs français n’ont pas forcément le sourire. Il faut dire que pour eux la crise n’est pas encore terminée. En effet, en novembre, le secteur a une nouvelle fois enregistré un fort taux de contraction. Ainsi, l’indice des acheteurs de la construction a reculé de 4,5%. La faute à qui ou à quoi ? Aux nouvelles commandes qui ne font pas légion. Malgré la baisse du taux des prêts immobiliers, il semblerait que les investisseurs continuent à miser sur l’ancien.

Sortez votre prêt immobilier, les soldes arrivent !

Cette faible demande se traduit donc par une baisse notable des appels d’offre et des prix qui ne sont pas forcément avantageux tant pour l’acheteur que pour le constructeur. Faut-il espérer une éclaircie dans les mois à venir ? Non semblent dire les professionnels du secteur. La faiblesse de la demande sera donc persistante et pour un redémarrage, il semble obligatoires que les professionnels soient obligés de s’aligner en matière de tarifs… Des bonnes affaires à venir ?