Menu

Les notaires crient-ils au loup pour rien. En effet, face au redressement du marché parisien, la corporation estime que la pénurie de bien peut à court terme engendrer une nouvelle spéculation insensée. Pour échapper à ce phénomène, ils conseillent de se concentrer dès à présent sur les constructions de logements neufs. D’autant que ce secteur est aujourd’hui en grande difficulté en France.

Le neuf fragile avec ses prix bien trop élevés

Une action qu’il faudrait coupler avec une baisse impérative du prix au m2 du neuf, car aujourd’hui, estime-t-on, les prix sont de 15% supérieurs à ceux qu’ils devraient être. L’alarme est donc tirée, mais sera-t-elle suivie pour autant ? Rien n’est moins sur puisque tout est fait pour que la relance continue malgré un volume de transactions encore assez faibles. La bulle peut donc grossir…