Menu

La fin de l’année, sur le front des crédits, n’est pas propice aux cadeaux de Noël.

Les établissements financiers durcissent leur condition. Les conséquences de la crise des prêts immobiliers aux USA commencent à résonner jusqu’aux portes de notre belle Europe.

Le résultat est sans appel : Beaucoup ne peuvent plus acheter, et pour le reste des acquéreurs, la facture s’alourdit du fait des taux d’intérêts qui montent et d’un marché immobilier qui ne baisse pas vraiment.

Cette situation, peu favorable à un logement pour tous, va durer combien de temps ? Surement jusqu’au printemps prochain !

En attendant, tout le monde fait ses comptes, banques, entreprises et particuliers.

Mais tous les espoirs sont permis. Car les taux longs baissent, et avant la crise des crédits que l’on connait actuellement, cela permettait une détente des taux sur les prêts immobiliers.