Menu

Les projets de réforme de l’assurance de prêt immobilier devrait mettre fin à la toute puissance des banques en matière d’assureur emprunteur. Des sondages récemment effectués montrent que 71% des Français pense que le projet Lagarde est attractif et ne s’interdissent pas la possibilité d’investir dans un bien immobilier. En effet, l’assurance n’est pas un coût superflu et représente 15% du coût total d’un crédit.

Les banques interdisent la recherche d’un potentiel concurrent

Aujourd’hui encore, l’ignorance des emprunteurs est évidente au sujet de l’assurance de prêt immobilier. Sur 64% des Français ayant acheté un appartement ou une maison, 80% reconnaissent ne pas s’être renseignés sur une éventuelle solution alternative à leur banque. Et parmi eux, 35% expliquent qu’ils se vus refuser la souscription d’un concurrent par leur établissement financier.