Menu

En annonçant que son principal taux directeur resté inchangé, la Banque Centrale européenne (BCE) a fait des heureux. Avec ses 1%, pour la sixième fois consécutive, l’établissement soutient la production des prêts immobiliers et compte encourager la relance du marché. Pour preuve, les prêts immobiliers fixes naviguent sous les 4% (sur 20) ans lors du mois d’octobre. Si le taux du crédit n’est pas indexé sur les avis de la BCE, il est en revanche encouragé par la constance de son taux.

Le prêt immobilier à taux variable a aussi le sourire

Une conjoncture qui encourage certes le fixe, mais qui a également des retombées positives sur le prêt immobilier variable. Du coup, on note des baisses plus importantes que le fixe avec -0,20% en moyenne. On parle donc de variables aux alentours de 2,90% sur 7 ans, 2,95% sur 10 ans, 3,30% sur 15 ans et 3,45% sur 20 ans. Des nouvelles qui réjouissent les investisseurs. Avec une hausse du parc proposé et des prix qui restent encore abordables, les transactions pourraient rapidement flambées.