Menu

Un plan à l’américaine, sans limite, avec toute la puissance financière nécessaire. Un crédit “No limit” pour refinancer les deux plus gros établissements de prêts hypothécaires du pays. Et compte tenu de la situation, du jamais vu depuis 1929, même le président du pays n’a pas le choix que de valider le vote du congrés et du sénat.

Maintenant que les garanties sont revenues, le marché de l’immobilier va se stabiliser, s’assainir, puis repartir de l’avant. Un processus de six mois qui va nous permettre de retrouver un marché dynamique pour la moitié de l’année 2009.