Menu

A l’heure où le mot crise est omniprésent dans les bouches de nombreux Français, certains budgets étatiques laissent perplexes. On se demande alors si l’Etat ne serait pas avisé de souscrire un prêt immobilier, voir plusieurs, plutôt que de laisser filer plus de 190 millions d’euro par an dans ses différents loyers. Ainsi, ce parc locatif représente une grande ligne budgétaire et rien qu’à Paris, on compte 72 baux d’administrations qui avoisinent les 200 millions d’euro annuel.

Budget de l’Etat en berne, pourquoi pas un prêt immobilier

Au palmarès des mauvais élèves, on peut donc compter la Mission de lutte contre la drogue et la toxicomanie, le conseil national consultatif d’Ethique ou enfin le Haut Conseil à l’intégration. Les trois bonnets d’anes présentent ainsi un loyer de 2,1 millions d’euros pour 2124m2. D’ailleurs, au niveau superficie, il faut savoir que les employés de la Cour de Justice profitent de bureaux mesurant en moyenne 53 m2. Avouez que l’Etat devrait penser à un prêt immobilier, d’autant qu’en la matière, il pourra sûrement trouver quelques filons à taux zéro…