Menu

Les syndicats de copropriétés aux tarifs abusifs doivent-ils se faire du souci ? Après des années de latence, il semblerait que le temps des réprimandes ne soit pas encore venu. Malgré les avertissements des associations de consommateurs et les préconisations du Conseil national de consommation, les dérives ne semblent pas prêtes de s’arrêter. Au cœur du cyclone, des surfacturations qui ne cessent d’augmenter à l’image des 63% de factures encore non conforme à la réalité du marché.

Surfacturation à tous les étages

Pour juguler les abus, le Conseil national de la consommation avait pourtant préconisé la mise en place l’entrée en vigueur de contrats courants pour une quarantaine de tâches. Des lignes comme la gestion des archives, pour les photocopies, les envois de courriers, et même pour la tenue d’assemblées générales aux heures non ouvrables… sont l’objet de factures exorbitantes. Des faits qui alourdissent considérablement les charges…

Ajouté cela à un remboursement de prêt immobilier, tout est réuni pour une facture trop élevée pour les propriétaires.

.