Menu

Le marché français est encore loin de connaître la brutale chute de ses voisins américains ou russes. A New-York ou Moscou, l’hémorragie avoisine les -20%. Ainsi, le prix du mètre carré londonien serait passé de 2000 euro/m2/an à 1 402 euro. Au classement des mètres carrés les plus chères du monde, Londres n’est donc plus la toute puissante.

Paris toujours intéressant pour les adeptes du prêt immobilier

En effet, Tokyo est ainsi devenue la place « to be » avec 1 492 euro. Derrière, Moscou chute d’une place avec 1383 euro, à quelques encablures d’Hong Kong ( 1 222 euro). Que les adeptes français du prêt immobilier se rassurent, Paris est toujours dans le top 10. En huitième position, la Capitale tricolore arbore un 933 euro, La Défense 699 euro, loin devant le premier Nord Américain qui ne présente qu’un modeste 558 euros. Les temps sont durs !