Menu

La spéculation des charges semble enfin se calmer. Après des années de hausses, l’augmentation a légèrement ralenti. Et les tarifs varient également en fonction de la date de construction des bâtiments. Ainsi, pour un habitat de 1948, non équipé de chauffage collectif, on parle de 12,8 euro/mètre carré. Rien à voir avec ceux datant de 1970 avec ascenseur qui avoisinent les 24,4 euro. La localisation étant également un facteur prépondérant de votre facture. Paris, Toulouse, Lille… Ce n’est pas le même combat.

Trop de charges, attention à l’investissement

Un investissement demande donc de nombreuses réflexions. Ne signez pas votre prêt immobilier à la va vite et regardez vos charges de très près. Un faible prix avec des lignes comptables très élevées peut très vite devenir un gouffre financier. D’autant que les tarifs en matière d’entretien d’espace verts ou bien même d’entretien de chauffage collectif sont loin d’aller en se réduisant. Investir est vraiment quelque chose qu’il faut prendre sous tous ces paramètres…