Menu

Avec la rentrée l’heure de la douloureuse augmentation de loyer approche. Mais attention, si les propriétaires on en effet le droit d’augmenter votre facture, ils n’ont en revanche pas le droit de tout faire… Ainsi, après une première augmentation annuelle, une nouvelle hausse est totalement proscrite. A moins bien sur que vous ne renouveliez votre bail. Dans ce cas précis, gare à votre porte-monnaie! Et encore…

Pas de hausse de votre loyer sans preuves écrites.

Il faut pour cela que le bailleur fournisse la preuve que son bien est sous évalué par rapport à ce qui se pratique dans le voisinage. Si cela est le cas, il faut de plus que six mois avant la fin du contrat, par lettre recommandée avec accusé de réception ou par acte d’huissier, le propriétaire signale sa volonté d’augmenter le tarif ainsi que le nouveau montant. Et non sans preuve, car dans le courrier, vous devrez trouver comme justificatif : au moins trois loyers de référence. un véritable chemin de croix !