Christian Micale

Investissement locatif sans apport

En investissement immobilier locatif, il est plus courant de voir des crédits immobiliers accordés sans apport. Les banques comprennent l’optimisation fiscale de l’investissement surtout si le projet immobilier fait ressortir un cash flow positif.

Prêt à découvrir si votre projet est réalisable ?

Commencer votre étude
Votre avis de faisabilité en 4min. seulement

Sans apport le dossier doit être irréprochable

La relation des banques avec le sans apport

Il y a un avant et un après Covid sur l’appréciation des banques vis-à-vis d’un financement immobilier sans apport. Le HCSF est venu donner son avis, ce qui apporte plus de contraintes dans la liberté des décisions bancaires.

Ceci est particulièrement vrai dans le cadre de l’acquisition de la résidence principale où les frais d’acquisition (frais de notaire et de garanties financières) et 10% d’apport sont souhaités. L’idée dans ce contexte est de limiter le risque de la banque en considérant l’engagement des acheteurs et en créant une sécurité financière si les clients devaient revendre rapidement le bien immobilier en cas de difficultés financières.

Pour l’investissement immobilier locatif, le courtier immobilier est un professionnel qui sait expliquer un dossier et défendre la logique du sans apport. Les banques savent reconnaître lors des présentations de dossiers nos arguments. Le propriétaire bailleur reçoit des loyers pour payer le crédit, il réduit ses impôts, il fait du cash flow et sa rentabilité locative se présente bien dans un schéma de valorisation du bien.

Dans ce cadre, nous savons financer un prix d’acquisition, des frais de notaire, une garantie financière et même des travaux d’aménagement. A partir du moment où le dossier fait ressortir des arguments financiers optimistes.
Rendement locatif et rentabilité locative

Présenter le bien immobilier dans son angle favori

Dans notre guide de l’investisseur locatif vous trouverez de précieuses informations afin de construire un projet solide et facile à vendre aux banques. Si vous réunissez les critères de choix, votre investissement immobilier sera rentable et votre banque vous suivra.

N’oubliez pas l’adage, l’emplacement, l’emplacement et l’emplacement ! Cela vous rapporte au choix de la ville, du quartier et du logement villes où faire un investissement locatif.

Présenter le rendement locatif et la rentabilité locative

La différence entre les deux notions Rendement locatif et rentabilité locative montre à la banque que vous avez compris les enjeux à court terme et à long terme dans la construction de votre patrimoine.

Comme pour la création d’une entreprise, faites un business plan, avec la présentation du bien, les points forts et les points faibles. Fournissez un tableau qui reprend les critères pour calculer la pertinence de votre investissement immobilier :

  • Prix d’achat
  • Les charges à payer
  • Les frais d’acquisition
  • Les assurances et les frais de gestion
  • Les mensualités du prêt
  • Les loyers à percevoir
  • Le rendement locatif net
  • Le cash flow

Si vous défiscalisez loi investissement locatif, montrer que la réduction d’impôt et le loyer perçu paient la mensualité du prêt et l’assurance. Si votre investissement est optimal, le solde de trésorerie sera positif pour payer les charges.

Christian Micale
Expert en Investissement immobilier
Neghome vous accompagne à chaque étape de votre projet de Investissement immobilier