Christian Micale

Assurance emprunteur : la baisse des tarifs reste difficile à évaluer !

La saison hivernale arrive bientôt à son terme, et les taux de crédit immobilier sont exceptionnellement bas. Le bonheur pour les emprunteurs qui souhaitaient concrétiser leur projet d’achat immobilier cette année. Cependant, les barèmes bancaires montrent quelques mouvements. Zoom sur l’évolution des taux d’emprunt en ce mois de mars.

Prêt à découvrir si votre projet est réalisable ?

Commencer votre étude
Votre avis de faisabilité en 4min. seulement

La concurrence a incité les banques à revoir leurs offres sur leurs contrats groupes, en pratiquant parfois un alignement sur le prix des contrats alternatifs externes.

Contrats bancaires versus contrats externes

Les banques ont su se réorganiser face à l’émergence des assureurs externes et de leurs tarifs très compétitifs. A côté de leurs « contrats groupes » traditionnels, elles distribuent aujourd’hui de plus en plus de contrats internes alternatifs « individualisés » qui, par nature, sont davantage segmentés en fonction du risque associé à chaque profil d’emprunteur (âge, catégorie socio-professionnelle, état de santé…) et permettent donc des tarifs plus personnalisés.

Une baisse des tarifs globale

Tous les contrats emprunteur, contrats groupes bancaires ou contrats alternatifs, ont considérablement baissé, au bénéfice de la majorité des emprunteurs, avec des baisses allant de 10 % à 40 %, tout en conservant une excellente couverture des garanties, voire en les renforçant. Le problème, c’est que cette évaluation de la baisse des tarifs englobe les contrats externes proposés par les assureurs en déliaison ou substitution et ne permet donc pas d’isoler l’évolution des tarifs des contrats distribués par les banques.

Les écarts de tarifs varient selon le profil de l’emprunteur

Pour un jeune salarié cadre non-fumeur (25 ans) empruntant 100.000 € sur 20 ans, le tarif annuel de son assurance de prêt sera en moyenne d’environ 168,8 € pour les contrats groupe bancaires par rapport à 68,5 € en moyenne chez un assureur externe.

Pour un enseignant fumeur de 40 ans, le tarif moyen de l’assurance externe ne sera pas forcément plus intéressant que celui la banque mais le meilleur tarif du marché sera celui d’un assureur externe. A partir de 55 ans par contre, le rapport devient le plus souvent défavorable aux assurances externes.

Pour en savoir plus découvrez notre guide de l’assurance emprunteur.

Recevoir nos articles