L’immobilier parisien perd la tête

Formation  |   Franchise  |   Parrainage  |   Témoignages  |   Qui sommes-nous  |   Contact  |  Nos Agences |

L’immobilier parisien perd la tête

Malgré la hausse des prix et des taux des prêts immobiliers, le marché parisien ne baisse pas le pied. Et cela malgré la période estivale. En effet, le prix moyen du mètre carré a dépassé les 8 000 euros et les ventes continuent leur petit bonhomme de chemin. D’ailleurs, pour aout et septembre, les spécialistes tablent sur une nouvelle augmentation des tarifs de l’immobilier parisien. A quoi doit-on cette situation pour le moins singulière ? Au manque de biens en vente pardi.

L’immobilier parisien entraîne la banlieue

A Paris, il est rare de trouver un bien immobilier parisien plus grand que celui qu’on possède. Du coup, l’offre se raréfie et impacte directement sur l’immobilier parisien. Et cette flambée se répercute du coup sur toute la région parisienne qui devient par la même occasion le nouveau terrain de chasse des investisseurs potentiels. Ainsi, sur l’ensemble de l’Ile-de-France, les prix des appartements anciens ont augmenté de près de 14%, entre mai 2011 et le même mois de l'année dernière.