Immobilier : le mirage de la baisse des ta

Formation  |   Franchise  |   Parrainage  |   Témoignages  |   Qui sommes-nous  |   Contact  |  Nos Agences |

Immobilier : le mirage de la baisse des ta

On croyait que les taux du crédit immobilier avaient atteint un plus bas historique en franchissant à la baisse la barre des 2 % au  printemps dernier . Eh bien , on avait tord ! ils ont repris le cours de leur plongée ces trois derniers mois . S'endetter sur 20 ans ne coûte plus que 1.60 % en moyenne , soit trois fois moins chère qu'il y a cinq ans Ce qui représente un gain du pouvoir d'achat de 25 % . Pour autant les candidats à l'accession ont sans doute mangé leur pain blanc . D'abord , parce que l'essentiel de l'érosion des taux est derrière nous , toute nouvelle baisse ne pourra être que marginale , il n'y a donc plus grand chose à attendre de ce côté la , les banques ne vont pas prêter à des taux négatifs pour attirer des clients Mais si la fin de la fête se prépare , c'est surtout que le marché immobilier est ainsi fait qu'une bonne partie des gains issus de la baisse des taux s'apprête à disparaître , l'augmentation des prix de la pierre qui se dessine depuis quelques mois , sur 2016 on parle d'une augmentation du mètre carré de 2 à 3 % En 2017 , la remontée des prix devrait s'accélérer , ce qui devrait nous ramener rapidement vers les pics de 2012 . La raison en est simple : dans nos principales métropoles , Paris en tête , le logement reste un marché de pénurie , tout afflux d'acheteurs dans ces villes se traduit donc inévitablement par une flambée des prix . La faute à une politique du logement aberrante , plus de 40 milliards d'euros d'argent public sont injectés chaque année sous des formes diverses et variées pour soutenir le secteur de l'immobilier depuis la promotion jusqu'à la location en pure perte ou presque